Le concept 2017-08-31T19:08:45+00:00

Le sport des décideurs

La boxe comme moyen de s’extraire du cadre professionnel pour une prise de recul salutaire.

Le Temple est un club de boxe exclusif et mixte, inspiré des « White Collar Boxing Gyms » anglo-saxons.

Ouvert à toutes et à tous, il s’adresse plus particulièrement aux décideurs – femmes et hommes – du monde de l’entreprise, des affaires ou de la vie publique.

Les Membres du Temple perçoivent dans la boxe des résonances avec les situations qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs responsabilités. Ils affirment volontiers que la pratique de la boxe contribue à leur efficacité professionnelle.

Le département « Formation et Méthodes Pédagogiques » du Temple travaille à concevoir des entraînements au service du développement de qualités utiles à la performance en entreprise et notamment le leadership.

L’offre de formation et coaching a été développée dans ce cadre.

La boxe pour le développement personnel

La pratique de la boxe permet de développer :

La confiance en soi

La boxe permet de mieux se connaître, sur un plan physique et mental. Conscient de ses limites et de ses capacités, un individu maîtrise réellement ce qu’il est capable de faire. La boxe est une mise à l’épreuve et sa pratique renforce l’aptitude à relever un défi.

La gestion du stress

La boxe est un sport d’explosivité dont le rythme est soutenu. Elle apprend à garder toute sa lucidité pour prendre les bonnes décisions dans une situation de stress important.

Le contrôle de soi

Parce qu’il s’agit de violence, l’impératif de maîtrise de soi dans la pratique de la boxe est d’autant plus important. Il faut parfois se mettre en colère, jouer de son agressivité mais ne jamais perdre le contrôle.

La concentration

La boxe ne permet pas un moment d’inattention qui serait immédiatement sanctionné par l’adversaire. Elle implique une observation attentive et permanente de l’autre ainsi qu’une disponibilité absolue pour saisir toute opportunité.

L’agilité

La boxe est un sport dans lequel chacun cherche à toucher l’autre. Les pratiquants feintent, esquivent et frappent. Il faut donc être capable de s’adapter instantanément à l’autre en continu, sans perdre son leadership.

Le dépassement

La boxe requiert effort et courage. Elle requiert l’engagement et expose à des épreuves qu’il faut savoir accepter de vivre et s’efforcer de dépasser.

L’hygiène de vie

La boxe requiert une hygiène de vie qui peut inspirer les décideurs dans leur préparation des « combats » que sont les réunions importantes ou les grandes négociations. La boxe est une voie pour mettre en adéquation sa physiologie, sa force mentale et ses capacités intellectuelles.

La boxe pour le leadership

Le leadership est souvent associé à un statut et à des compétences, notamment cérébrales, réduisant l’enjeu à l’intelligence. Or, le métalangage physiologique (posture, mouvement, regard) joue un rôle déterminant. Être leader, c’est incarner physiquement une fonction à laquelle est attachée une autorité. Les leaders ont aussi besoin de corps et de cœur.

Ici, la boxe n’intéresse pas en ce qu’elle est combat, domination par la force, violence physique. Elle ne s’adresse pas à une élite bénéficiant d’avantages morphologiques particuliers ou dotée d’une certaine agressivité. Au contraire, l’ambition est de renouer avec la tradition du Noble Art, termes qui désignent la boxe depuis 1865 quand le Marquis de Queensberry a défini des règles qui privilégient l’agilité plutôt que la force.

Au Temple, la boxe est accessible à tou(te)s. La grande majorité les Membres sont débutants et découvrent la boxe : 30% des Membres sont des femmes ; la moyenne d’âge est de 35 ans.

La boxe constitue une activité intéressante pour toute personne en quête de défis. Elle est accessible à tou(te)s, quel que soit le niveau sportif